L'efficacité des régimes amaigrissants

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Les régimes stricts ne sont pas efficaces sur le long terme, selon un panel de français. 

Les premiers résultats de l’étude épidémiologique Nutrinet-santé ont été communiqués en mai 2012.

Le thème abordé : l’efficacité et l’acceptabilité des régimes amaigrissants.

4 catégories de régimes ont été comparées :

1 - Les régimes restrictifs portant le nom d’une « marque » ou régimes commerciaux : Dukan, Chrononutrition, soupe aux choux, Cohen…

2 - Les régimes restrictifs « faits-maison », sans méthode définie ou la personne choisie par elle-même ses restrictions (suppression des graisses ou des sucres, prise de substitut de repas ou de barres hyperprotéinées, etc…)

3 - Les régimes portant le nom d’une marque visant une alimentation équilibrée avec« coaching » : régimes Weight Watchers, Jenny Craig...

4 - Les régimes basés sur un suivi global des recommandations nutritionnelles (recommandations du PNNS) avec à la fois une alimentation variée et diversifiée, la réduction des quantités et des grignotages, la réduction (sans élimination) des graisses et des sucres rapides.

 

L’étude révèle que les régimes commerciaux et faits-maison peuvent avoir un effet très efficace sur le moment, mais qu’ils ne sont pas efficaces à long terme (perte de poids non maintenue après 6 mois, ou non perte de poids).

Ces régimes sont jugés plus sévèrement par les personnes qui les ont pratiqués plusieurs fois : plus de 2/3 des personnes ayant suivi plus de 5 régimes dans leur vie les juge inefficaces.

Dans ces 2 catégories, certaines de ces méthodes sont également jugées difficiles à suivre et frustrantes, pour 43% des gens (régime Dukan) et 46% des personnes (régime « fait maison ») : on peut expliquer ce ressenti par l'obligation de supprimer des aliments, par l'éloignement de la vie sociale et des habitudes alimentaires.

 

En revanche,  en termes d’efficacité à long terme, ce sont les régimes basés sur les recommandations du PNNS (dont s’inspirent les diététiciens) qui sont jugés efficaces par 76% des personnes interrogées, avec une perte de poids maintenue après 6 mois.  

Suivre un programme type Weight Watchers supprimer spécifiquement graisses et sucres rapides sont également jugés efficaces à long terme par 61 et 66% des personnes.

Rappelons qu’en octobre 2011, la HAS (Haute Autorité de Santé) avait déconseillé les régimes de type restrictif, au profit d’un changement durable des habitudes alimentaires et d’un encouragement à l’activité physique. En effet, la HAS constate que la répétition des régimes stricts entraîne des fluctuations de poids (effet « yoyo ») qui peuvent être dangereuses pour la santé. 

Lire les premiers résultats complets de l’étude 

Le site de l’étude NutriNet-Santé, auquel toute personne volontaire peut participer : www.etude-nutrinet-sante.fr